Le marché obligataire : une alternative aux fonds en euro ?

Le marché obligataire : une alternative aux fonds en euro ?

Le marché obligataire est le plus grand au monde. Il se caractérise par la présence de plusieurs types d'obligations émises par des entreprises. Qu'il s'agisse de grands groupes ou de petites sociétés, ce marché représente plus de 700 milliards de dollars. Peut-il être considéré comme une alternative au fonds en euros ? 

Que comprendre par obligation ?

Entre deux parties dont l'une est considérée comme ‘'émetteur'' et l'autre ‘'porteur'', le contrat qui s'établit est appelé « obligation ». L'émetteur est soit une collectivité, un Etat ou une entreprise. Quant au porteur, il peut s'agir d'une personne physique ou encore d'une personne morale.

En effet, lorsqu'une obligation est achetée par un investisseur, ce dernier prête de l'argent à l'entreprise. L'entreprise s'engage alors à payer annuellement cet investisseur, en lui payant des coupons. Elle s'engage par conséquent, au remboursement intégral de ce montant.

Qu'est-ce que les fonds en euros ?

Lorsqu'on parle de fonds en euros, c'est plus précisément de regrouper l'argent des épargnants qui désirent procéder à des placements sans aucun risque. Cet argent est regroupé dans un pot commun. Il est par la suite géré par les assureurs et disponible dans des contrats de capitalisation et d'assurance-vie.

Cependant, le capital déposé n'est plus dans la plupart des cas, garanti à 100 %. Le terme ‘'fonds en euros'' provient du fait que ce capital est libellé en euros. Néanmoins, il peut l'être dans une autre devise, puisque n'étant du tout pas lié à la devise que constitue l'euro.

Comment fonctionnent les fonds en euros ?

Une fois le montant du capital souscrit, le souscripteur peut déjà toucher ses intérêts. Ces derniers produisent par la suite d'autres intérêts lorsqu'ils sont ajoutés au capital initial. Le rendement fait alors obtenir un taux technique et une participation aux bénéfices. Le premier élément est le taux minimum garanti, le second représente une partie des performances enregistrées.

L'alternative du marché obligataire

Ces fonds offrent aux épargnants :

Un effet cliquet.

Une immunisation contre l'inflation.

Une grande liquidité.

Une sécurité totale.

Une rémunération bien supérieure à celle du Livret de Développement Durable et du Livret A.

Cependant, depuis quelques années, il est remarqué une baisse de plus en plus soutenue de ces fonds. Ceci, est dû à plusieurs facteurs dont les principaux sont la chute drastique des emprunts d'État et les contraintes réglementaires. Ces dernières, contraignent maintenant les compagnies d'entretien à une détention de fonds propres variables.

Le marché obligataire demeure alors le seul qui soit plus bénéfique. Le principal avantage de ce marché réside avant tout dans ce qu'il vaut : 700 milliards de dollars. Aussi, il s'agit de la classe d'actifs sur laquelle le plus grand montant de capitaux est récolté depuis deux décennies.

En effet, les capitaux des épargnants seront investis ici, dans plus d'obligations d'entreprises que d'obligations d'État. Sachant que les obligations d'entreprises sont les mieux gérées, puisque soutenues par des sociétés de portage obligataire comme SUNNY AM, il est impossible que ces capitaux soient mal en point.

La plupart de ces sociétés, SUNNY AM y compris, sont présentes depuis de nombreuses années. Elles travaillent à accompagner les entreprises sur le long terme, en les faisant mieux se porter sur le marché.